En l’état…

Jeune homme (enfin … 45 ans c’est pas si vieux hein ?), bien sous tous rapports (je ne vous raconte pas tout immédiatement quand même…), cherche jeune femme qui supportera de n’être que la seconde dans sa tête et son coeur… Fourni en l’état avec ses blessures béantes non refermées et sa personnalité particulière (si si…)…

Franchement si je passe une annonce ainsi sur Meetic, AdopteUnMec, Tinder et les autres vous croyez que je vais « pécho » ? Non bien sûr… Alors ce n’est pas ce que j’ai mis… J’ai testé plusieurs stratégies… Pas prêt à m’engager… Prêt à m’engager… En étant honnête sur mes perversions… En les cachant… Rien n’y fait, je n’arrive pas à faire tenir une relation plus de trois mois (un miracle ce coup là…). Pourquoi selon vous ? J’en connais le réponse malheureusement… Une seule trouve grâce à mes yeux. Pourtant elle m’a fuit.. elle m’a laissé tomber comme un vieux filtre à café que l’on aurait utilisé plusieurs fois et qui est tellement déchiré de tous les côtés que l’on ne peut plus rien en faire…

Alors je dois me résoudre… laisser échapper ce marc de café qui passe au travers de toutes ces déchirures… tout ces moments passés avec toi et qui m’accrochent encore à celle que tu étais…

Je me vide… petit à petit… déjà je n’ai plus de larmes et pourtant, encore en écrivant ces mots ma gorge se serre, mes yeux s’humidifient, ma poitrine va exploser…

Je n’ai plus aucune solution maintenant… moi le débrouillard… le bricoleur… celui qui trouve toujours une solution et qui trouve toujours une réponse à tout … je suis en panne sèche.

Alors tu as peut-être raison… écrire me permettra peut-être d’exorciser ces souffrances, ces peurs, et remplira ces moments de solitude ou l’envie me prend parfois de hurler seul…

Alors voilà… je suis une seconde main… une occasion sur le marché de l’amour… avec beaucoup de pièces à changer, une bonne révision à faire mais je ne suis pas certain de pouvoir passer le contrôle technique… et alors ? Que se passera t-il ? Je m’en irai finir mes jours comme beaucoup dans une casse ? On me démantèlera pièce par pièce car on aura besoin de ma compassion, de mon courage, de ma capacité d’apaisement, de mon amour dont on se nourrira pour finalement ne laisser qu’une coquille vide et sans âme… Mais nous n’en sommes pas là hein ?

Tu devrais écrire…

Tu devrais écrire… voilà ce qu’elle m’a dit aujourd’hui tandis que j’essayais de lui expliquer pourquoi elle en était là… pourquoi aujourd’hui elle vit à 1000km de moi avec un autre homme, avec mes enfants, alors que je vis seul désormais… pourquoi malgré ce choix qu’elle a fait, elle continue à parler avec moi alors qu’elle ne devrait plus… pourquoi je n’arrive pas deux ans après à l’oublier et à vivre ma vie…

Donc je me lance. Il parait que j’ai un talent pour l’écriture… nous verrons bien. Je ne me vois pas écrire un roman. Trop prenant.. Trop restrictif… Il faut une trame… un but.. et développer sans s’éloigner trop du fil conducteur que l’on s’est fixé. Or je ne sais pas aujourd’hui où m’emmèneront ces écrits… alors je vais laisser sortir et s’écouler chaque tranche de vie ou moments imaginés afin de trouver la paix dont j’ai besoin pour vivre… (ou juste survivre ?)…

Évidemment, je la protégerai… je protégerai mes enfants et je me protégerai… Donc je changerai tout ou partie des noms et lieux des personnes avec lesquels nous avons interagis et endroits où nos histoires se sont passées…

Ne cherchez pas ici l’extraordinaire… juste une vie ordinaire … brisée par la plus ordinaire des raisons…